LA MUSIQUE LE CINÉ

LES DOCU-MUSIQUES

documusik documusik documusik, c’est assez rigolo à répéter vite sans s’arrêter.

Les documentaires, c’est pas le genre de film que je regarde souvent. J’ai même tendance à les ignorer complètement et à préférer de la bonne grosse fiction ou au moins de l’histoire vraie romancée. Quand j’y pense, ça marche aussi pour les livres : je lis pas de biographies ou trucs du genre et j’y préfère les thrillers bien sanglants, par exemple.

Mais récemment, j’ai découvert un peu par hasard deux documentaires, tout deux autour du thème de la musique, et j’ai beaucoup kiffé. Ca change un peu, et clairement je me rends compte qu’il vaut mieux regarder un superbe documentaire plutôt qu’un film tout pourri.

Le premier dont je vais parler, c’est le documentaire « Amy ». Il est sorti en 2015 et a reçu l’Oscar du meilleur documentaire (c’est dire s’il pèse), il est réalisé par Asif Kapadia et retrace la vie d’Amy Winehouse.

Je l’ai regardé vraiment par hasard, en l’ayant retrouvé sur une vieille clé USB et en étant coincée dans un OuiBus pendant 5h (joie). J’ai vraiment beaucoup aimé, on comprend tout de la vie de la chanteuse, les influences qu’elle a subi et les rencontres qui ont changé sa vie (pas forcément en bien). On se rend aussi compte de son talent brut : cette voix, juste avec une guitare ou même a cappella, c’est dingue.

Du coup, j’ai réécouté tout plein de chansons d’Amy Winehouse après l’avoir regardé, et ça fait du bien, c’est pas forcément une artiste que j’aurais tendance à écouter à la base, mais ohlala qu’elle était forte.


L’autre documentaire que j’ai découvert super récemment et qui m’a fait beaucoup kiffer, c’est « Eight Days a Week – The Touring Years« , sorti en 2016 et réalisé par Ron Howard. Il retrace l’histoire des Beatles pendant leurs énormes tournées à travers le monde entre 1962 et 1966.

Je l’ai trouvé super cool dans le sens où il contient un max d’archives inédites, avec pleins d’interviews, de photos du groupe et tout. On se rend vraiment compte de la cohésion entre eux et qu’à la base, il s’agit d’un groupe de copains qui n’ont pas saisi l’importance du mouvement qu’ils créaient. Un peu dépassés par tout ça, ils enchaînent à l’époque les concerts en déclenchant l’hystérie collective (genre Justin Bieber à côté c’est du gnangnan…). 

On y voit également les témoignages de personnalités comme Whoopi Goldberg, qui expliquent l’importance du groupe dans leur adolescence etc. C’est assez fou quand même, l’influence de ce groupe de copains qui se sont tous fait la même coupe de cheveux…

Et bien sûr, ça redonne envie d’écouter tous leurs albums, et on se rend compte à quel point les chansons sont intemporelles : peu importe ton âge, tu connaîtras toujours au moins une chanson des Beatles. Et c’est sacrément cool.

J’espère que cet article vous aura donné envie d’aller soit écouter Amy Winehouse, soit écouter les Beatles, soit regarder en streaming ces deux super documentaires.

Profitez en tant qu’il fait pas beau cet été, et bonne séance ciné,

A bientôt sur le blog,

Eva.

 

Publicités

2 comments on “LES DOCU-MUSIQUES

  1. heyy ! J’ai vu le documentaire AMY il y a quelques temps maintenant et il était très intéressant, bien réalisé et j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur elle ! récemment, j’ai aussi vu le documentaire sur les Daft Punk et sur Depeche mode, ils sont très sympa aussi ! des bisous, emma

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :