LE RESTE

PIMP TES REPAS

Je passe vraiment pas mal de temps en cuisine. Globalement ma vie consiste à manger et à penser à ce qui composera mon prochain repas. L’arrivée dans ma micro-kitchenette nantaise n’ayant absolument pas ralentit mon élan de cuistot, j’avais envie de vous présenter  les condiments que j’ai toujourstoujours dans mes placards et qui me permettent de réaliser des plats variés avec peu de choses.

img_0822img_0817img_0819img_0783

Le tahin

Ce nom ne vous est peut-être pas familier et c’est pourtant un des produits que je préfère. Le tahin, c’est en fait de la purée de sésame. Je l’ai découvert en commençant à faire du houmous fait maison (c’est un des ingrédient principaux de la recette), et depuis je ne le quitte plus.

Comment je l’associe? J’en fais des vinaigrettes que je mets sur des salades toutes simples. Avec de l’huile de sésame, du jus de citron et un peu de moutarde… c’est une tuerie!

Les épices

Alors là c’est au choix mais j’en utilise quasiment partout, que ce soit du curry, de la cannelle ou du cumin (mes faves).

Comment je les utilise? Je les mets dans des plats chauds comme des sauces pour les pâtes, des poêlées, ou encore mon dahl de lentilles dont j’ai publié la recette en octobre!

La sauce soja

Non, non la sauce soja ce n’est pas que pour les sushis. Que vous la préfériez sucrée ou salée, elle se marie super bien à certains légumes.

Pour quelles occasions? En ce qui me concerne, c’est lorsque je fais des poêlées que j’en utilise. La saison se termine mais dès qu’ils sont dispos j’aime bien y faire revenir des aubergines, courgettes ou poivrons avec un peu de gingembre. Ajoutez des nouilles chinoises et BAM vous avez un plat asiat’.

La moutarde à l’ancienne

Cette moutarde c’est légèrement ma passion, donc je l’utilise à peu près avec tout et n’importe quoi. En vinaigrette, pour accompagner des haricots, dans une omelette… C’est l’amour.

Le jus de citron

L’avantage du jus de citron c’est que si il peut être utilisé comme composant d’une sauce, il se suffit aussi à lui-même. Que ce soit sur des plats chauds ou froids, il peut à lui tout seul rendre un truc bien fade un peu moins ennuyant.

Des exemples d’association? Sur des carottes râpées ou des tartines à l’avocat, c’est de la BOMBE.

→  Les graines et autres oléagineux

Je mange quasi tous les matins des variantes de ce petit-déj dont je vous parlais début septembre. Pour l’agrémenter, j’ai toujours besoin d’amandes, noix et autres trucs qui amènent du craquant (à prononcer avec l’accent de Cyril Lignac) et me permettent de ne pas être molle tout au long de la matinée. J’aime bien aussi ajouter des graines de sésame ou de lin dans mes plats salés.

Idée recette: la soupe/purée de potiron saupoudrée de graines de courges légèrement revenues dans un peu d’huile d’olive à la poêle.

Les huiles

Comment pourrais-je vous parler de mes indispensables bouffe sans évoquer l’huile?Quotidiennement, j’uilise toujours de l’huile d’olive pour faire revenir des trucs à la poêle. J’ai aussi de l’huile de coco pour les curry et plats asiats. Ce sont les deux seules que j’ai sur Nantes, et honnêtement ça me suffit. Après, si vous avez le budget, je vous conseille celles de sésame et de noix qui sont vraiment super bonnes dans les salades!

VOILOS, mon petit article pour être la Bree Van de Kamp des étudiants s’achève ici. J’espère que ça aura pu aider certains d’entre vous et vous retrouve très vite dans un prochain article.

La bise,

Apolline 

Publicités

0 comments on “PIMP TES REPAS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :