LES BOUQUINS

THILLIEZ, LE ROI DU POLAR

S’il y a une catégorie de livres que je peux lire en continu, tout le temps, sans poser le livre, et en les enchaînant, c’est les polars. Certains sont des grands fans de fantastique, de science-fiction, de romans historiques, et bah moi, même si j’aime beaucoup ces types de romans, je peux pas me passer d’un bon gros thriller un peu glauque mais addictif.

Et c’est pile la description qu’on peut faire (selon moi hein, j’suis pas experte) des romans de Franck Thilliez. Il t’accroche dès le début avec un ou plusieurs meurtres bien chelous avec bien sûr, un gros psychopathe derrière, et un ou plusieurs enquêteurs qui ont, eux aussi (sinon c’est pas drôle), des vies pas super sereines. C’est un peu rapide comme description, et je connais beaucoup de gens qui seraient rebutés en voyant un résumé comme ça, mais franchement, ça marche du tonnerre.


Ça fait à peu près un an que je lis ses romans en sachant pertinemment qu’ils vont tous me plaire les uns autant que les autres, et je pense avoir lu les trois quarts de sa bibliographie pour l’instant… C’est un peu mon problème : si je trouve un auteur que j’aime beaucoup, je me fais le tout d’un coup, c’est comme ça.

Et pourtant, j’en ai lu pas mal d’autres, mais pour moi, Thilliez c’est le roi, indétrônable avec ses personnages tordus et ses scénarios un peu glauques. Son imagination n’a (apparemment) pas de limites et elle arrive à te faire flipper à chaque livre. Et en plus, dans la majorité de ses livres, on retrouve les deux mêmes enquêteurs, Franck Sharko et Lucie Hennebelle, sans pour autant tomber dans le cliché et dans la répétition avec toujours les mêmes histoires : vous comprenez pourquoi j’en arrive à lire quatre romans du même auteur à la suite ?


Vu que je suis une fille super sympa et qui a trop envie de partager des histoires un peu glauques avec vous, je vous ai préparé un petit résumé pour chaque polar de Franck Thilliez que j’ai préféré :

Deuils de miel – Une histoire un peu bizarre avec Franck Sharko l’enquêteur qui se sort de gros problèmes personnels (le pauvre), et des meurtres avec des insectes. Je l’ai lu en deux jours…
J’en dis pas plus, mais j’ai bien kiffé les références au Silence des Agneaux héhé.

Mémoire fantôme – Ici, on mêle amnésie, traumatismes, études du cerveau, nouvelles technologies dangereuses, énigmes mathématiques et la théorie du « meurtre parfait ». C’est beaucoup trop addictif, et c’est sûrement mon préféré !

Angor – Dans celui-ci, Thilliez aborde les greffes de cœur, la chirurgie et la mémoire du corps : est-ce qu’une greffée du cœur peut avoir les mêmes cauchemars que l’homme dont elle a récupéré le cœur ? Bien flippant en tout cas !

J’espère que je vous ai donné envie de lire mais surtout pas empêché de dormir avec des histoires pas trop Bisounours, et on se retrouve bientôt pour un nouvel article,

Eva.

(je vous laisse avec la première page de Mémoire Fantôme.. . histoire de vous donner envie un max) 

Publicités

0 comments on “THILLIEZ, LE ROI DU POLAR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :