LE SALÉ LES RECETTES

LE PRINTEMPS AU BOUT DU ROULEAU

(MERCI DE RIGOLER A MA BLAGUE S’IL VOUS PLAIT)

S’il y’a une recette que je fais absolument à tout le monde en ce moment, c’est les rouleaux de printemps. Je la ressors à mes copains, ma famille, absolument tout le monde. J’avais envie d’en faire depuis longtemps et j’avais jamais osé, sauf qu’un jour j’ai essayé et bah figurez-vous que c’est SUPER SIMPLE.

En fait, ça prend un peu de temps parce qu’il faut tout préparer, mais vu que c’est une recette crue y’a pas besoin de cuisson (super déduction), mais ça vaut le coup j’vous promets.

Donc, pour fabriquer avec vos petites mains des petits rouleaux de printemps bien délicieux et tout frais pour l’été, vous aurez besoin de :

une dizaine de feuilles de riz, séchées, 
un paquet de vermicelles de riz, 
de la salade verte,
un concombre,
des carottes,
de la menthe,
du surimi,
des crevettes coupées, 

des noix de cajou,
du sésame.

Pour commencer, vous coupez les concombres et épluchez les carottes, le tout en petits en bâtonnets mignons de la longueur d’un rouleau de printemps théorique.

Ensuite, vous faites cuire les vermicelles de riz selon les instructions du paquet et quand elles sont cuites, vous pouvez y ajouter une goutte ou deux d’huile de sésame pour le kif et pour rester dans l’ambiance asiatique (oué oué).

Une fois que tous vos ingrédients sont préparés dans des petits récipients mignons, vous trempez les feuilles de riz dans de l’eau tiède, pas longtemps et vous l’étalez sur un torchon mouillé. Ensuite, vous imaginez un petit rectangle imaginaire en bas de la feuille de riz.

Dans ce petit rectangle imaginaire, vous étalez tout ce que vous voulez dans l’ordre que vous voulez (liberté TOTALE), en commençant par la salade verte, et en quantité quand même pas mal histoire de pas avoir un rouleau de printemps tout mou à la fin.

Et là, ça se complique. Faut tout rouler. Vous enroulez la feuille autour de la garniture, vous rabattez les côtés, et vous continuez de rouler après avoir caché des crevettes dans la fin de la feuille de riz.

Je sais pas si c’est très clair, mais de toutes façons pour les premières fois, ne vous inquiétez pas trop : la feuille de riz ça colle, et si vous suivez à peu près les instructions vous arriverez à un truc qui ressemble à un rouleau et qui sera quand même fermé.

VOILA !

J’espère que vous a plu et que ça vous a donné envie de rouler des rouleaux,

A bientôt sur le blog,

Eva.

Publicités

0 comments on “LE PRINTEMPS AU BOUT DU ROULEAU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :