LA MUSIQUE

QUEEN B

Quand on me demande qui est ma chanteuse préférée, ou même mon artiste préférée, c’est rare que j’hésite longtemps. Généralement, la réponse fuse. Et c’est toujours Beyoncé. Musicalement, je suis passée par beaucoup de phases (vraiment beaucoup), mais Beyoncé a toujours été une sorte de péché mignon, la musique qui te donne du pep’s et qui te re-donne instantanément confiance en toi si tu tends l’oreille pour écouter les paroles.

Ca paraît peut-être un peu bête de vouloir vous faire découvrir Beyoncé : je pense que la plupart des gens la connaissent. Mais bon, j’avais quand même bien envie de profiter de la sortie récente de son nouvel album (surprise), intitulé Lemonade, pour vous refaire un topo sur pourquoi elle déchire. Et pour vous faire un topo digne de ce nom, je vous ai préparé un top 5 de pourquoi je l’aime autant que ça.

– Elle a réussi (ou du moins c’est en cours) à démocratiser le féminisme.

Parce que oui, féministe ne veut forcément dire « lesbienne poilue qui brûle son soutien-gorge et déteste les hommes » (si c’est votre cas, c’est cool aussi), ça peut aussi vouloir dire Beyoncé. Et elle en donne une belle définition, en s’appuyant sur celle de Chimamanda Ngozi Adichie, selon laquelle un féministe est une personne qui croit en l’égalité politique, economique et sociale des sexes. C’est pas le sujet de l’article du jour, certes, mais Beyoncé a contribué à rendre célèbre le discours de l’auteure nigériane dans son titre Flawless, et c’est un discours qui vaut vachement la peine d’être entendu.

– C’est même plus des chansons, c’est carrément des hymnes.

Pas la peine de mentir, peu importe la situation, peu importe l’heure, le contexte, l’environnement : dès que les premières notes de Single Ladies retentissent, ça donne envie de twerker et de lever sa main en l’air en bougeant le popotin. Ca donne des situations dans lesquelles tu te retiens de danser dans un transport en commun, mais aussi des situations chorégraphiées mémorables, qui font qu’on a tous au moins un souvenir sur du Beyoncé. Même chose pour Run the World, qui prône l’indépendance des femmes (oh tiens, encore un point féministe dis donc), et qui te donne très très très envie de marcher avec un air déterminé dans la rue.

– Elle revendique ses origines, et calme un peu le « white-washing » américain.

Alors, le white-washing, c’est la petite manie pas très drôle des américains qui consiste à nier les origines étrangères des personnalités les plus connues. Ca passe notamment par du Photoshop en couverture de magazine, à grand renfort de « blanchissage » (beurk), cheveux décolorés et lissés, et de yeux verts au lieu de noirs. Sauf que, dans la nouvelle chanson de la chère Queen B, « Formation », elle fait tout pleins de références au mouvement Black Lives Matter et à ses origines, et ça fait bien plaisir. Ca a conduit à une prise de conscience de pas mal d’américains qui avaient zappé que oui, Beyoncé est black. D’où cette vidéo très drôle du Saturday Night Live, que je vous laisse ici.

– Elle est plutôt discrète dans les médias

Et ça change. Ca fait qu’on est restés surpris quand elle a sorti Lemonade, justement, c’est cool. C’est comme un Noël surprise, comme un anniversaire surprise, m’enfin ça fait plaisir. On a tous pleins de nouvelles chansons à écouter et ce qui équivaut à tout pleins de nouveaux hymnes à adopter et à chanter à tue-tête cet été. (joie joie joie)

Le clip de Formation, extrait de l’album Lemonade, c’est cadeau.

– C’est une sacrée bête de scène. 

Eh oui, rien qu’à voir ses performances dans des clips, vous vous imaginez bien qu’en concert, ça doit envoyer du lourd. Elle fait partie de mon top 3 des artistes que j’ai envie de voir en concert très vite (avec à savoir Ed Sheeran et Tryo). Et je vous parle même pas forcément des chansons qui demandent un bougeage de popotin hein, mais même pour les chansons plus émouvantes qu’autre chose. Parce que oui, Beyoncé Giselle Knowles, elle est comme ça : elle veut te transmettre un truc dans ses chansons.

Je vous laisse kiffer avec une bien belle chanson qui mérite d’être écoutée plus souvent, et le clip est (très) émouvant, désolée si je vous fais couler des larmichettes.

A bientôt sur le blog,

Eva.

Publicités

0 comments on “QUEEN B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :