LES VOYAGES

VOYAGER TOUT SEUL

Par voyager tout seul, j’entends prendre l’avion, ou le train, ou le bateau (on sait jamais) sans personne pour t’accompagner. La solitude en vadrouille, l’aventure personnelle, appelez ça comme vous voulez. L’idée c’est que maintenant, ça me connaît. Comme vous savez peut-être, cette année j’habite à Lyon, et mes potes sont à l’autre bout de la France, et il y en a même une qui est dans un autre pays (coucou Apolline), donc il faut bien se débrouiller pour se voir et continuer à kiffer. J’aime bien voyager et voir du pays et découvrir des nouveaux endroits, et je m’ennuie pas facilement donc les voyages en train et en avion, j’adore.

Pour pouvoir adorer, par contre, faut éviter tous les petits pièges et trucs relous qui peuvent t’arriver quand tu voyages tout seul, et qui peuvent très vite te faire paniquer et appeler ta maman (mentez pas, on a tous tendance à le faire). Du coup, je vous ai préparé quelques « conseils » de baroudeuse pour éviter tous les instants de panique et de galère quand vous voyagez en solo, et vous penserez à moi pendant votre prochain périple, j’suis sûre.

  • S’Y PRENDRE EN AVANCE

En soi, s’y prendre en avance c’est pas essentiel : si vous voulez vous faire un kif et vous réserver un week-end à l’improviste en Espagne ou à Londres, en mode « on lâche tout », je suis très contente pour vous et je vous envie beaucoup. Par contre, j’espère que vous avez un porte-feuille bien accroché, parce que sinon ça fait très mal. C’est simple : à la SNCF ou pour les vols Easyjet, selon qu’on réserve son billet deux mois ou une semaine à l’avance, les prix varient du simple au double. Et très rapidement, avec des surprises du genre « 20€ l’aller la veille, 50€ l’aller aujourd’hui », et ça, sans raison apparente. C’est vraiment chouette. Donc, réservez tout ce que vous voulez faire en avance, que ce soit l’avion, le train, les billets pour des spectacles, des musées : vous pourrez profiter de petites réductions qui économisent pas mal de sous quand on les rassemble.

  • S’ORGANISER

Ça va de paire avec le fait de s’y prendre en avance, mais prévoir ce que tu comptes faire une fois que t’arrives à ta destination de folie, ça te permet de profiter d’un max de trucs auxquels tu n’aurais peut-être pas pensé autrement.
A part ça, l’organisation ça marche aussi pour ce qui est de la préparation de ta valise et de ton voyage : comment tu vas faire rentrer ta garde robe de Beyoncé dans un bagage à main (oui un bagage en soute c’est 30€ de plus en avion, merci Easyjet), comment tu vas aller de l’aéroport à la gare, est ce qu’il y a des grèves de prévues, tout le tralala.

  • VOYAGER LÉGER  

Une fois que tu as réservé ton billet, compris comment tu vas te déplacer tout seul d’un endroit à l’autre (suivre les panneaux, ça paraît bête mais c’est im-por-tant), et bah tu peux commencer à faire ta valise. Si tu pars en train, nickel, pas de limite de poids ou de taille de bagage, mais pense au fait que tu devras monter des escaliers/poireauter à la gare/circuler dans le train/prendre les transports en commun, alors si tu peux éviter de prendre une malle d’Harry Potter c’est cool. Ce qui marche toujours, c’est le gros sac à dos de randonnée/camping. C’est très gros, mais tu peux mettre beaucoup de trucs dedans et le porter confortablement sur ton dos. Pour l’avion, ça se corse : t’as une limite de dimension de bagage. Il doit rentrer dans les compartiments au dessus de ta tête et tu dois être capable de le porter à bout de bras vu que t’es tout seul dans ta galère quand faut le ranger au dessus de ton siège et que tu fais 1m50 (vous sentez l’expérience ?). Donc on voyage léger ! On prend que le nécessaire (c’est dur, je sais), on prend des produits de beauté miniatures, donc on commence à récupérer des échantillons de partout deux ou trois semaines avant le départ, pour se faire un stock. Lors de mon séjour chez Apo, j’ai survécu à base d’échantillons trouvés dans des magazines : c’est possible, c’est l’aventure.

  • S’OCCUPER

On y est. C’est le jour du départ. T’as réussi à arriver tout seul à la gare ou à l’aéroport, tu as passé les contrôles de sécurité, et là : un retard. Une heure d’attente en plus des trois heures (j’arrondis) de voyage que t’as. Plusieurs solutions s’offrent à toi : si t’as un téléphone et la chance d’avoir un forfait internet pas relou, tu peux kiffer Instagram, Snapchat, et même The Melting Pot ! Sinon, un bouquin c’est bien, pour peu que tu trouves un livre qui te plaise vraiment, ton voyage passe mille fois plus vite. En dernière solution, tu peux réviser tes cours ou trouver un moyen de travailler, mais là c’est vraiment en dernier recours (faut pas pousser).

J’espère vous avoir donné envie de voyager, et que ça sera un chouïa utile pour cet été,

A bientôt, et n’oubliez pas que vous pouvez nous suggérer des idées d’articles, ça nous fait trèstrèstrès plaisir !

Eva.

Publicités

0 comments on “VOYAGER TOUT SEUL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :