LES VOYAGES

PARTIR AU PAIR (ou)

À la base, je voulais faire cet article un peu plus tard, une fois avoir pris un peu plus de recul sur l’expérience (une fois de retour en France en gros). Mais en fait j’ai réalisé qu’on était en mars, que souvent les gens étaient tentés par l’idée de travailler comme au pair pendant l’été, et qu’il fallait peut-être donc se magner histoire d’aiguiller ceux à la recherche d’infos sur cette grande aventure (rien que ça).

Bon, je vous refais le topo. Moi je suis arrivée à Brighton début janvier, où je travaille et loge au sein d’une famille anglaise comprenant trois enfants, un chien, un chat, quinze poules, et deux lapins (ça fait du monde, je sais). J’ai débarqué ici après avoir quitté La Sorbonne où j’étudiais les langues appliquées. Ça a un peu été ma roue de secours quoi, la bouée qui m’a empêché de me noyer salement alors que je buvais la tasse entourée d’une horde de requins affamés ultra tentés par l’idée de me bouffer les deux jambes (c’est joli comme métaphore, non?).

IMG_2420.jpgIMG_2418.jpgIMG_2422.jpgIMG_2428.jpgIMG_2424.jpg

Être au pair, en quoi ça consiste?

Tu travailles pour une famille, ton premier rôle c’est de garder les enfants, et le reste des tâches varie selon chacun. Ça peut aller de faire à manger, faire le repassage, faire le ménage, jusqu’à promener le chien. En contrepartie, tu es logé, nourri, et payé une petite somme d’argent. Mais vous l’aurez compris, les critères peuvent énormément changer selon les familles.

Comment ça se passe pour moi?

J’ai deux jours de pause par semaine, mais ils ne sont pas fixes. On les détermine souvent le week-end pour la semaine à suivre. Et j’aime plutôt bien l’idée, parce que du coup chaque semaine est différente  (logique) (je dis non au train train quotidien).

Lorsque je bosse en semaine, ça se passe souvent comme ça: le matin je promène le chien et vais checker comment les poules vont (mon lourd passé d’enfant de 10 ans fan de 30 millions d’amis m’est d’une grande aide). À 13 heures je vais chercher le petit de 2 ans et demi à la crèche et m’occupe de lui jusqu’au soir. Les deux plus grands (11 et 13 ans), je ne les vois pas jusqu’à la fin d’après-midi, ils passent la journée à l’école. Le soir j’aide pour le repas, et suis libre à environ 20 heures. Ensuite libre à moi de rester avec la famille ou de faire autre chose. Quand je travaille le week-end, ça varie vraiment énormément, donc pas possible de donner une journée type.

Niveau tâches ménagères, j’aide simplement à ranger après les enfants. Les jouets qui traînent, le lave-vaisselle, débarrasser la table, le repas, toussatoussa. Je fais aussi un peu de repassage, mais vraiment pas beaucoup: environ deux heures par semaine, et ce n’est que le linge des enfants (merci youtube je sais maintenant repasser une chemise comme il se doit).

J’en pense quoi de cette expérience?

Je pense que j’ai eu de la chance. Je suis tombée sur une famille dans laquelle je me sens très bien, avec qui je peux réellement échanger. J’imagine qu’on peut tomber sur des personnes qui abusent vraiment de la situation, et ça a vraiment pas été mon cas. J’ai aussi une chambre située dans une annexe, en dehors de la maison, ce qui me permet de faire une vraie pause pendant mes jours de congés.

Au delà de la dimension travail, ça te permet de découvrir une culture pour de vrai (immersion t’as vu). C’est assez fou à quel point je ne regrette pas ce choix (et pourtant moi et les prises de décision c’est pas l’amour fou). Je recommanderais l’expérience à toute personne qui aime voyager, qui veut voir autre chose, et qui a besoin de temps pour réfléchir hors système scolaire. En gros, si t’es paumé et que tu veux du concret, FONCE.

Comment partir?

Alors t’as deux options.

Moi j’ai fait la ouf, YOLO, je suis passée par le site aupairwold.com. Tu crée ton profil qui se doit assez détaillé, et tu prends contact avec les familles qui t’intéressent. C’est un peu le meetic des aupair. Après selon les réponses positives tu vois si le feeling passe, un petit skype, une petite lettre de motivation (ça varie selon chacun), et hop une semaine après t’es dans l’avion (j’écris ça sur le ton de l’humour mais c’est ce qui s’est concrètement passé pour moi). C’est un réseau très rapide, un grand nombre de familles cherchent des venues immédiates, faut être prêt quoi. Après t’as aucune sécurité, faut être prêt à débarquer chez des gens que tu ne connais pas sans savoir si le courant passera. Je ne pense pas que j’aurais utilisé le site si je voulais travailler aux USA par exemple, du moins pas tout de suite, parce que ça implique un budget trajet assez conséquent et si ça se passe mal c’est pas évident de rentrer.

Sinon tu passes par une agence, ce qui cadre vachement plus le truc. Tu dois payer des frais d’inscriptions qui dépendent de l’agence en question mais ils t’assurent une certaine sécurité: ils s’occupent de te trouver une famille fiable, ils peuvent gérer une situation de crise (genre si ça va pas du tout avec la famille, ce qui arrive régulièrement, ben ils peuvent t’en trouver une autre), etc. Pendant un bout de temps, j’avais pensé à cette alternative. j’ai été en contact un bon moment avec l’agence Pipelette, que je vous conseille. Les personnes qui y travaillent sont très attentives, ça met en confiance de fou. Finalement c’était parce que je n’était pas sûre de vouloir m’engager dans un vrai gros truc avec contrat que j’ai préféré la liberté du site web. En agence, les critères sont assez exigeants (la durée par exemple), et il faut préparer un dossier assez important des semaines voire mois avant la date de départ. C’était pas pour moi.

VOILÀVOILÀ, j’espère que ce roman (sorry) aura pu aidé certains d’entre vous! Si vous avez des questions ou remarques supplémentaires, n’hésitez pas à nous les partager…

Apolline

Publicités

0 comments on “PARTIR AU PAIR (ou)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :