NOËL

L’ARTICLE PAS DRÔLE

Ouais je sais, ça donne super envie.

Aujourd’hui, je vais vous parler du truc auquel vous essayez sûrement de ne pas penser pendant que vous vous empiffrez de chocolats devant Love Actually, si vous suivez scrupuleusement tous nos conseils.

Ce truc mystérieux, c’est les révisions. Le boulot, le taff, les devoirs. Parce que je suppose que la plupart des gens qui viennent nous voir sont des étudiant(e)s… Et qu’on en est aussi.

Et qui dit études + période de décembre/janvier = partiels, et même partiels et/ou concours, pour les plus chanceux (wouhou). Et c’est pour la simple raison que je connais la difficulté à bosser pendant cette période que j’ai décidé de partager ça avec vous.

Tout d’abord, même si la procrastination c’est trop bien, il arrive un moment où il faut s’y mettre. C’est le plus dur, je trouve : devoir s’arracher à des journées de vacances où on ne fout strictement rien à part regarder des films et faire des gâteaux, pour ma part, c’est pô facile.

Mais en fait, même si c’est un conseil pas drôle du tout que je vais vous donner ici : il faut s’y mettre.

Parce qu’après tout, ce qui est fait n’est plus à faire, je ressors des vieux dictons ouioui.

Disons que j’ai établi récemment que plus vite je fais un truc qui me saoule, plus vite j’ai fini et je peux faire autre chose de vachement plus chouette. Là, dans le contexte des fêtes de Noël, il faut vous imaginer que le plus tôt vous aurez fini vos fiches/stabilotage de cours imprimés, le plus tôt vous pourrez retourner à votre emballage de cadeaux, votre confection de petits gâteaux de Noël (plus de recettes bientôt), ou votre intense matage de films.

Voilà deux-trois astuces qui se sont pour ma part avérées plutôt utiles :

Ne pas s’y prendre au dernier moment : franchement, y’a rien de pire que les nuits blanches en panique un ou deux jours avant une date butoir, et quand on est franchement pas une couche-tard comme moi, c’est même quasiment douloureux.

Alterner : même si j’ai tendance à faire les trucs les plus pénibles et qui me plaisent le moins en premier, je sais qu’en pratique c’est difficile, donc je vous conseille d’alterner. Techniquement, ça donne un truc du genre « cours pas marrant / cours un peu plus cool / cours pas marrant du tout / vidéo en rapport avec le cours », histoire de ne pas relire 40 fois le même poly soporifique.

Se récompenser : à la manière de l’otarie qui a fait un joli saut et qui reçoit une sardine. Je sais qu’on a vu plus joli comme métaphore, mais l’idée y est. Le principe est de lister tous les trucs que vous avez à faire, que ce soit des chapitres ou carrément un semestre de cours à revoir, et de faire un truc qui vous plait quand vous en avez coché ou validé un certain nombre. En pratique, chez moi ça donne quelque chose comme ça : « un chapitre de psychobiologie ultra dense enfin compris = un café et un Ferrero Rocher devant une vidéo YouTube ». Ça paraît enfantin, mais c’est vraiment motivant.

Ah ouais, et surtout, activez le mode avion de vos portables. Même s’il est à distance, en silencieux, dans une autre pièce, au moment de travailler je me rappelle toujours d’un truc à dire à mes copains, donc il vaut mieux se séparer pour de bon (la larme coule).

Courage, bonne chance pour les partiels ou les concours, et profitez de Noël quand même, faut pas pousser.

Publicités

1 comment on “L’ARTICLE PAS DRÔLE

  1. Ping : CHANTONS DANSONS | THE MELTING POT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :