LE SUCRÉ LES RECETTES

IMPRO N°2 – LES CANNELÉS

Après une journée d’hésitation, je vous poste quand même cet article qui peut paraître futile après le drame parisien. En espérant que ça vous change (un peu) les idées.

Encore un article bouffe, chouette !

Dans la série improvisation, je vous présente les petits cannelés, préparés un dimanche après-midi de cocooning et dévorés en amphithéâtre le lendemain.

Cette recette rentre dans la catégorie improvisation parce qu’elle demande aucun ingrédient particulier, et qu’elle est pas ultra-compliquée à réaliser.

Ça faisait relativement longtemps que je n’en avais pas fait : je n’avais pas ressorti mon moule à tout-petits-cannelés-mignons depuis mon déménagement. Sauf que, cette recette fait partie de celles que tu regrettes de pas faire plus souvent dès que tu croques dedans.

Je vous plante le décor : confortablement installée dans mon canapé, je faisais défiler Instagram, sans forcément avoir envie de me lever et cuisiner, quand soudain. La photo d’un cannelé bordelais. Tout doré, tout brillant, je pouvais presque le sentir. Inutile de dire que je me suis levée de mon canapé (exploit) et que j’ai filé en cuisine avec mon p’tit cahier de recettes.

Donc pour impressionner tous vos copains le lundi avec les petits cannelés que vous aurez ramené dans votre sac, vous aurez besoin de ça :

50cl de lait (une petite bouteille, ouais)
2 oeufs,
30g de beurre,
250g de sucre,
150g de farine,
de la vanille et du rhum!

D’abord, tu verses les trois quarts de ta petite bouteille de lait (375ml, donc) dans une petite casserole avec le beurre, et tu fais chauffer le tout jusqu’à ce que le beurre fonde.

Dans un autre récipient, tu mélanges les deux œufs au lait restant (175ml, vive les maths), en mode petite omelette.

Ensuite tout délicatement, tu verses ton « lait/beurre chaud » sur le « lait/oeufs » en mélangeant bien, pour éviter que le mélange soit trop chaud et que tu te retrouves avec des oeufs brouillés dans du lait.

Tu laisses refroidir le tout avant d’y ajouter le sucre puis la farine.
Une fois que la farine est ajoutée d’ailleurs, c’est pas mal de mélanger avec un fouet histoire de casser tous les petits grumeaux, même si bon, c’est pas dramatique.

Tu peux ajouter de la vanille en poudre ou de l’extrait de vanille, et du rhum, selon tes goûts (personnellement, même avec 2 cuillères à soupe, on ne sentait toujours pas le rhum, alors soit on est immunisées, soit il faut mettre la dose).


Ensuite, tu verses le tout comme tu peux dans un moule à cannelés, moi j’ai fait avec un verre mesureur rempli de pâte, vu qu’elle est assez liquide et que les empreintes de moule sont toutes petites.

Une fois que c’est fait, tu peux faire préchauffer ton four à 275 degrés pendant une dizaine de minutes.

Et là, faut s’accrocher : la cuisson est un chouïa compliquée.
On enfourne, pour environ 8 minutes, à 270°C, le temps que la croûte toute dorée des cannelés se forme, et ensuite, on baisse la température à 180°C, et on poursuit pour une heure de cuisson. Ça laisse de temps de faire la vaisselle, et regarder un épisode de Scandal ou The Walking Dead, ou plusieurs épisodes de Friends.

Quand c’est cuit, on laisse refroidir un petit peu, puis on démoule le tout, on se fait un thé et on se remet sous le plaid, mais avec une assiette toute chaude de petits cannelés dorés à portée de main.


Bon dimanche et bon appétit,

Eva.

Publicités

0 comments on “IMPRO N°2 – LES CANNELÉS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :