LE SALÉ LES RECETTES

IMPRO N°1 – LE RISOTTO

Et un article cuisine de plus, un.

En même temps, je reviens tout juste d’une semaine de vacances à Lorient. Qui dit Lorient dit maison. Qui dit maison dit ustensiles à gogo, jolie vaisselle, et FOUR (il m’avait vraiment, vraiment manqué celui là, j’ai la larmichette rien qu’en y pensant). Autant vous dire que j’ai environ mille articles de bouffe en réserve, et qu’il va falloir que je me contrôle sévère pour pas tous les publier en même temps.

Si les desserts que je prépare sont souvent parfaitement orchestrés (genre les courses sont déjà faite une semaine à l’avance), pour les plats salés c’est pas exactement la même chose. Les trois quarts du temps, c’est du pif, avec l’espoir que le résultat final ne soit pas trop une cata.

Depuis quelques mois j’aime bien de temps à autre faire du risotto. En fait je crois que je n’en ai jamais mangé dans un restau ou chez quelqu’un, donc mon seul outil de comparaison pour déterminer si il est réussit ou non, ben c’est moi (après, mes parents n’en ressortent jamais traumatisés, j’imagine que c’est bon signe).

Alors pour la recette du risotto-champignon-poulet-qui-n-est-peut-être-pas-un-risotto-pour-de-vrai, vous aurez besoin de:

– 1 oignon
– 1 bonne cuillère à soupe d’huile d’olive
– 250 grammes de champignons
– 300 grammes de riz à risotto
– 30 cl de vin blanc
– 10 cl d’eau
– 100 grammes de blanc de poulet
– sel/poivre
– parmesan
– ciboulette (juste pour le style)


IMG_1215

→ Tout d’abord, on émince oignons/champi/poulet, comme ça c’est fait et on est pas dans le rush au moment de la préparation (ou le sentez le vécu?).

→ Dans une poêle très creuse, un wok, ou une grande casserole (je suis sympa, je laisse le choix), on fait chauffer l’huile sur un feu moyen, on vient ajouter les champignons, puis le riz. Tout ça, on le fait en mélangeant pour pas que ça brûle (ce serait quand même con dès la première étape).

→ Au bout de deux trois minutes, on verse le vin blanc et l’eau (là par exemple dans le risotto classique faut mettre du bouillon de légume mais bon j’ai zappé, YOLO), on baisse le feu, et on recouvre. Il faut surveiller trèstrès régulièrement, c’est fragile ces petites choses. Tout au long de la cuisson, on ajuste en rajoutant de l’eau, jusqu’à ce que le riz soit absorbé et fondant.

→ Lorsque la texture vous convient, on peut ajouter le poulet, assaisonner, et hop, fini.

→ Pour faire un truc stylé, vous pouvez verser une portion dans un bol que vous renverserez sur une assiette pour faire une espèce de sphère pas trop moche. Quelques copeaux de parmesan, de la ciboulette, émincée,… TADAM.

IMG_1238

Ce qui est pratique avec cette recette c’est qu’elle est adaptable. Dans mon 10m2, j’ai testé avec pour seuls ingrédients principaux courgettes/riz/oignons/parmesan, et ben ça marche super bien aussi!

À très bientôt sur le blog,

Apolline

Publicités

0 comments on “IMPRO N°1 – LE RISOTTO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :